C'est une horrible journée que je viens de vivre.
Ce matin j'ai cru assommer ma collègue tant elle m'a agacé. Je ne suis pas d'un naturel patient mais là elle est incompétente! Aucune organisation, aucun bon sens, aucune rapidité, nulle en math, des problèmes de compréhension... Bref un nulle!!!!! Je suis sensée ne pas bouger et en rentrant de tournée avec mon super pilote (une fille géniale qui m'aide énormément) j'ai dû ranger le magasin! Elle me regardait faire! Mais elle me prend pour une nouille! J'ai commencer à lui dire de se bouger le popotin avant de lui bouger! Là ce n'est plus possible, je perds patience. Il me tarde la semaine prochaine pour me reposer un peu. Mais ce n'est pas le plus important.
De plus cet après-midi c'était l'enterrement de Anne... C'était... surréaliste. J'ai appris des choses sur elle, je crois que tout ce que j'ai entendue lors de cette messe de la bouche de ses enfants, amis, frères et soeurs m'a donné envie de me battre pour plein de choses. Je n'ai pas pu lui dire au revoir et c'est mon plus grand regret. "Anne, j'ai passé 4 superbes années de travail avec toi, tu m'as fait rire, m'a remonté le moral, m'a motivé. Tu as était là en faite sans que je m'en rende vraiment compte. Tu as remplis ces 4 années de joie, avec Fredo vous m'avez toujours fait rire, soutenus, embêtés, vous êtes les collègues que je regrette le plus aujourd'hui. Tu t'es battue contre la maladie, tu n'as pas baissé les bras, tu as fait preuve de courage, détermination et force. Tu es un magnifique exemple de ténacité. Tu n'es plus là, je ne vais plus pouvoir me dire e passant tous les jours devant chez moi que je vais descendre boire un café car j'ai 5 mn d'avance. Je ne vais plus te croiser en ville en civil comme j'aimais tant te le dire. Tout ceci est terminé. Nous sommes tous les deux avec Fredo, d'ailleurs nous sommes venus te rendre un dernier hommage ensemble. Fredo a pleuré et c'est la première fois que je le vois ainsi. Tu sais bien qu'il y a un truc unique entre nous deux. Tu était d'ailleurs la seule à rire de nos blagues nulles, à participer à nos parties de cache-cache, à tenter de faire rire l'autre en plein milieu de son cours.  De nombreux collègues ont fait le déplacement, en faite étaient présents ceux que tu as toujours appréciés, même le chef était là. Tes anciens élèves sont tristes car tu étais appréciée de tous (même si tu en a malmené certains, mais pour leur bien).  Ma Dudu tu vas me manquer, tes anecdotes vont nous manquer mais sache que je ne vais pas t'oublier. Je vais prendre me souvenir de certains conseils pour mon éventuel futur métier. Maintenant je n'ai plus grand chose à te dire sauf au revoir ma Dudu..."