Me voilà donc ce matin à la maison. Hier j'ai démissionné pour éviter un pétage de plomb. La journée avait été un vrai calvaire, je me suis fait humilier, rabaisser, écraser... La solution était donc simple: partir. Cela soulage tout le monde, surtout moi. j'ai un poids qui est parti, une boule dans le ventre qui n'est plus présente.
Je ne vais quand même pas très bien, je suis assez mal même mais je ne regrette pas. Je ne sais pas ce que je vais faire mais c'est un nouveau départ. L ne fait plus partie de ma vie et c'est sans regrets, au contraire. J'espère très sincèrement ne plus jamais la croiser ni devoir lui parler car là je ne suis pas certaine de pouvoir garder mon calme.
Je suis très fatiguée et énervée. J'ai une sale tête mais je vais remonter la pente. De plus vous êtes là alors je sais que j'ai un réel soutien en plus de ma famille.